Notre conseil d’administration

Alain Fortier, Président

Nouvelle_page_couvertureIl travaille depuis plus de quinze ans dans le monde financier. En tant que victime d’agressions sexuelles, il s’est donné pour mission sociale d’aider les victimes d’agressions sexuelles. Il est à l’origine de la création du site vasam.ca et du livre « Agressé sexuellement : de victime à résilient ». Pour lui, l’entraide passe par la force du nombre. Il croit fermement qu’il est important de briser l’isolement.
Son plus grand souhait : Que les hommes reprennent le contrôle de leur vie et cesse de garder le silence.

Mélissa Turcotte, secrétaire

Bachelière en psychologie, Mélissa Turcotte débute son doctorat en neuropsychologie clinique à l’Université Laval à l’automne 2016. Ses intérêts cliniques et de recherche concernent principalement les troubles psychotiques et le développement de psychopathologies chez les gens ayant vécu l’adversité à l’enfance. Pour elle, l’agression sexuelle est un sujet encore trop tabou limitant le dévoilement par les personnes victimes et ainsi l’aide qui peut leur être apportée. Il est important pour elle de s’impliquer dans la communauté afin que plus de gens brisent le silence.

Latifa Boujallabia, administrateur

Latifa Boujallabia M. A. Sexologue, psychothérapeute, est une formatrice d’expérience sur la problématique des agressions sexuelles, notamment au Micro-programme en abus sexuels de la Faculté de médecine de l’Université Laval, à L’École nationale de police du Québec, où elle enseigne une technique d’entrevue non-suggestive que les enquêteurs utilisent pour questionner les enfants ayant dévoilé une agression sexuelle, ainsi qu’à l’Université de Montréal au certificat en victimologie. Elle occupe aussi un poste de sexologue et formatrice au Centre d’expertise Marie-Vincent depuis 2006, lui permettant de rejoindre des intervenants de partout à travers la province. Elle y a fait des évaluations et traitement des enfants victimes d’agression sexuelle pendant plus de 7 ans. Dans le cadre de sa pratique privée, elle voit des individus et des couples ayant une variété de problématiques sexologiques.

François-Olivier Bernard, administrateur

francois-olivier-bernardFrançois-Olivier Bernard est un des membres fondateurs de VASAM. Il détient un baccalauréat et une maîtrise en service social. Au fil des ans, il a développé une expertise en recherche sur les réalités masculines et en intervention auprès des hommes. Ancien directeur d’AutonHommie, Centre de ressources pour hommes, il continue de les représenter sur le conseil d’administration de VASAM. Il est présentement responsable des stages et chargé d’enseignement à l’École de service social de l’Université Laval.

Marie-Hélène Lessard, Administratrice

Travailleuse sociale au CHU de Québec depuis 4 ans, elle a d’abord œuvré au Centre Jeunesse de Québec et en collaboration avec plusieurs organismes communautaires qui travaillent auprès de personnes vivant notamment des problèmes de dépendances, de pauvreté, d’isolement social, et de santé mentale. Marie-Hélène a contribué bénévolement à divers organismes jeunesse, croit en l’importance de la prévention et souhaite que les services d’aide soient davantage accessibles à tous. Grâce à son implication au CALAC de Québec de 2012 à 2015, elle a pu accompagner des victimes d’agression sexuelle vivant une situation de crise.

Jean-Philippe Gauthier, administrateur

Jean-Philippe Gauthier est professeur en psychosociologie à l’Université du Québec à Rimouski. Interpellé personnellement et professionnellement par le fléau des abus sexuels, ses intérêts en recherche, en formation et en intervention portent notamment sur l’accompagnement des personnes au prise avec les conséquences des non-dits et des secrets de famille souvent reliées à cette problématique. Regroupé sous le titre « De l’interdit de dire au droit d’être : de la désespérance à la joie », ses recherches et ses efforts visent la création d’une pédagogie de la libération, et ce, à tous les âges de la vie.

Rachel Genest, administrateur

Bachelière en criminologie, Rachel est directrice clinique depuis 3 ans de la maison d’entraide L’arc-en-ciel, une ressource communautaire offrant une thérapie de 30 jours fermée pour hommes alcooliques/toxicomanes. La problématique de victimisation sexuelle étant omniprésente dans ce milieu, elle s’est donné le mandat d’aider ces personnes trop souvent silencieuses en s’impliquant pour faire comprendre à la société l’ampleur et la gravité du phénomène.

Justine Collin-Santerre, administrateur

Actuellement à la Maîtrise en criminologie à l’Université Laval, Justine Collin-Santerre est détentrice d’un Baccalauréat en criminologie, et poursuivra ses études au Doctorat en criminologie de l’Université de Montréal, à l’automne 2018. Bien que son projet d’étude, en collaboration avec les divers corps policiers de la Province de Québec, porte sur les crimes d’incendies, son stage de fin de baccalauréat fut effectué en milieu policier, au sein d’une équipe spécialisée en exploitation sexuelle. Ses principales collaborations à d’autres projets de recherches touchent les crimes de nature sexuelle, les erreurs judiciaires, ainsi que les parcours judiciaires des Inuit et des Cri. Son implication au sein des milieux académique et scientifique lui a permis de présenter des projets de recherche lors de différents colloques et congrès, en Amérique du Nord.