Conférence du père dominicain Thomas Doyle, à Québec, lundi prochain le 23 novembre 2015

QUÉBEC, le 17 nov. 2015 /CNW Telbec/ – Le révérend Thomas Doyle, ardent défenseur des victimes de prêtres pédophiles depuis plus de 30 ans, sera à Québec, lundi prochain, pour prononcer une conférence très attendue sous le thème L’abolition du délai de prescription au Québec, une nécessité vitale pour les victimes d’agression.

Mondialement connu, l’expert en droit canonique a témoigné à titre d’expert dans plus de 200 procès à travers le monde, dont le recours collectif initié contre le Séminaire St-Alphonse de Beaupré et la Congrégation des Rédemptoristes qui a connu son dénouement l’an dernier.

En entrevue en juillet 2014, le père Doyle saluait la victoire des victimes comme « historique » et le jugement de la Cour supérieure comme « dévastateur pour n’importe quelle communauté Religieuse parce que ça montre une attitude et un comportement diamétralement opposés à la raison Même de son existence, soit suivre l’enseignement du Christ. »

A l’invitation de l’avocat Marc Bellemare et de Monsieur Roger Lessard, ex-directeur d’école et conseiller de plusieurs victimes de prêtres, le Dominicain abordera notamment la question du délai de poursuite (prescription) de trois ans, qui empêche des milliers de victimes québécoises d’obtenir justice contre des prêtres pédophiles et le clergé.

« Le Québec est la dernière juridiction au Canada à imposer un délai de poursuite aux victimes. Ce délai de trois ans, fort court, est le principal obstacle qui empêche les victimes d’abus sexuels d’obtenir justice et réparation. Le clergé québécois oppose ce délai à toutes les victimes, même dans les cas où la preuve est écrasante. C’est tout à fait immoral, d’une lâcheté inouïe » dénonce Me Bellemare.

Cette conférence gratuite aura lieu à l’auditorium de l’Ecole nationale d’administration publique (ENAP), 555 boulevard Charest est, à Québec, lundi le 23 novembre 2015 à 19h30.

SOURCE Bellemare Avocats
Renseignements : Roger Lessard, 418 333 3736

2 thoughts on “Conférence du père dominicain Thomas Doyle, à Québec, lundi prochain le 23 novembre 2015

  1. Guylaine Lebreux

    Bonjour monsieur,

    Je me présente Guylaine LEBREUX de Sherbrooke.. Je suis présentement en recours civils contre quatre des agresseurs sexuels de mon passé. Ce n’est pas des prêtes mais ce combat est excessivement important pour moi car, effectivement, beaucoup de victimes n’ont pas accès à ce type de procédures car le délai de prescription est trop court même s’il est maintenant de 30 ans. Le fait de dénoncer et de poursuivre ces procédures légales sont extrêmement pénible pour les survivantes et pour les survivants.. Je voulais juste vous mentionner que je combats pour la même cause que vous et je suis très solidaire avec vous…

    1. Alain Fortier

      Merci pour votre commentaire. Effectivement, le délai de prescription est un enjeu important pour notre organisme » Nos croyons qu’en mettant fin au délai de prescription, les victimes pourront avoir accès à une meilleure justice. Bonne continuité!

Comments are closed.